Communiqué de presse – Grâce partielle présidentielle

Communiqué de presse

Grâce partielle présidentielle pour Jacqueline Sauvage

Nous saluons la décision du président de la République François Hollande en faveur de Jacqueline Sauvage.

Pour rappel, Mme Sauvage avait été condamnée à 10 ans de réclusion pour le meurtre de son mari violent envers elle-même et leurs filles.

Le président de la république avait reçu les filles de Mme Sauvage il y a 3 jours le 28 janvier, rendez-vous auquel il a donné suite ce jour 31 janvier 2016.

Il a effectivement annoncé sa décision aux avocats de Mme Sauvage : en application de l’article 17 de la Constitution, il lui accorde une remise gracieuse de peine d’emprisonnement.

Cette grâce permet à Jacqueline Sauvage de présenter immédiatement une demande de libération conditionnelle.
Au-delà de cette décision, c’est l’humanisme du président de la République François Hollande qui a été prôné par la famille de Madame Sauvage, ses qualités d’accueil et d’écoute.

Céline GIRARD / Déléguée fédérale à la famille

Fédération de l’Isère du Parti socialiste
Secrétariat fédéral Santé, Personnes âgées, Handicap, Famille, Exclusion

Partager cet article